Ce module aborde les XVe et XVIe siècles comme des siècles d’innovations techniques et de bouleversements de la pensée qui vont avoir des répercutions importantes sur la société européenne de l'époque.

La nouveauté de la révolution industrielle réside dans le fait d’avoir modifié profondément le fonctionnement économique des pays occidentaux par le passage d’un système composé de sauts de productivité et de régressions à un processus de croissance continue où la productivité ne cesse d’augmenter malgré quelques périodes de ralentissement.

La période qui s’étend de 1770 à 1850 est une période qui se caractérise par une succession de révolutions dont la Révolution américaine est la première et la Révolution française la plus importante. Ces bouleversements modifient les systèmes politiques, économiques, sociaux et les modèles culturels existants.

Les effets de la Révolution française touchent profondément l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne, les Pays-Bas et, par voie de conséquence, les territoires qui, quarante ans plus tard, vont devenir la Belgique. De cette Révolution française naît le monde moderne dont beaucoup d’aspects (lois, administrations, systèmes scolaires, codes civils, système métrique, …) imprègnent encore aujourd’hui notre vie quotidienne. 

Ensuite viennent le Consulat et l'Empire ...

La Renaissance, née en Italie, donne lieu à un bouillonnement intellectuel et culturel très fort qui dépasse, et de loin, un petit cercle de savants et d’artistes.

L’historien Carl Grimberg écrit à ce propos : « Les Italiens de la Renaissance étaient fous de l’Antiquité. Ils voulaient vivre, penser, et écrire comme les anciens Grecs et Romains. Professeurs, moines, fonctionnaires et marchands rivalisaient de zèle dans la collection des manuscrits antiques et dans leurs commentaires ». Carl Grimberg,

L’expansion de l'Europe a marqué un temps d’arrêt à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle. L’indépendance des colonies anglaises d’Amérique et celle des colonies espagnoles semblent amorcer un reflux dans le mouvement de colonisation qui a débuté au XVIe siècle.

Quels sont les motifs qui concourent, dans toute l’Europe, à la formation et au triomphe de cette nouvelle poussée coloniale ?

Le terme d’Ancien Régime, dont l’apparition est tardive, désigne grosso modo une période qui s’étend sur trois siècles, de Louis XII à Louis XVI, du XVe au XVIIIe siècle, et qui s’éteint entre 1789 et 1793.

L’Ancien Régime signifie aussi l’organisation politique et sociale des Etats de l’Europe occidentale et centrale aux XVIIe et XVIIIe siècles.

La défaite de Napoléon, en 1814, laisse l’Europe dans un état de désorganisation complète.

Plusieurs questions se posent : - sur quelle base refaire l’Europe ? - que faire de la France vaincue ? - qu’adviendra-t-il des pays qu’elle a conquis et annexés ? - les institutions créées à la faveur de la Révolution survivront-elles ?

L’absolutisme est un système de gouvernement absolu où le pouvoir n’appartient qu’à une seule personne, qui commande sans avoir à se justifier à un Parlement ou à la société en général. L’absolutisme était très habituel entre le XVIe siècle et la première moitié du XIXe siècle, lorsque de nombreuses révolutions l’ont renversé.

Les origines de l’absolutisme ont lieu en France, où s’est développée la théorie du droit divin des rois.